Non, pas possible ! Eh bien si, il est possible de licencier un salarié en arrêt maladie, notamment quand l’absence pour maladie désorganise l’entreprise.

Le principe

En principe, aucun salarié ne peut être licencié en raison de son état de santé. Ainsi, par exemple, un employeur ne peut pas licencier un salarié au seul prétexte qu’il est régulièrement malade. S’il est établi que le licenciement a un lien avec l’état de santé du salarié, le licenciement est considéré comme discriminatoire et l’employeur encourt la nullité.

Les exceptions

Le licenciement du salarié malade n’est pas totalement exclu. Il peut être envisagé par l’employeur lorsque les absences pour maladie se prolongent ou se répètent et que le salarié est déclaré inapte, ou que ses absences perturbent le fonctionnement de l’entreprise, ou que le salarié a commis des fautes avant son arrêt, ou pendant son arrêt (envoi tardif de son arrêt maladie malgré mises en demeure de l’employeur) ou enfin pour motif économique.

En cas d’absence prolongée ou absences répétées perturbant le fonctionnement de l’entreprise, le licenciement du salarié est possible si l’employeur se trouve dans la nécessité de pourvoir à son remplacement définitif et que l’origine des absences du salarié n’est pas liée à un manquement de l’employeur à son obligation de sécurité.

L’arrêt

La cour d’appel qui, après avoir rappelé les termes de la lettre de licenciement selon laquelle les absences répétées pour maladie de la salariée désorganisaient le service au sein duquel elle travaillait, a constaté que ces absences désorganisaient l’entreprise, a pu décider que le licenciement reposait sur une cause réelle et sérieuse.

Cass. soc. 05-02-2020 n° 18-17.394 F-D