Le fait que le salarié, suite à sa démission, ne puisse prétendre au paiement d’allocations de chômage ne dispense pas l’employeur de son obligation de délivrance d’une attestation « Pôle emploi ».

Cass. soc., 15 mars 2017, n° 15-21.232, FS-P+B